Les Misérables

par

Les Misérables: un roman multidimensionnel

Dans Les Misérables, Hugo nous montre plusieurs facettes de sa personnalité d’écrivain. Il accorde déjà lui-même une importance majeure à cet ouvrage qu’il considère (comme il le confie si bien à son éditeur Lacroix) comme « le plus important de son œuvre ». Les Misérables appartient au réalisme et représente à la fois un hymne à l’amour, un roman épique, politique et social.

En tant que roman réaliste, Les Misérables met en évidence un univers relatif des plus humbles : le monde de paysans. Ici, Hugo dépeint Paris dans sa pauvreté, tout comme au début du XIXème siècle. La description réaliste des conditions de vie des paysans, de même que la description enrichie de chaque personnage principal de ce chef-d’œuvre (Valjean, Cosette, Fantine, etc.) sont deux critères majeurs grâce auxquels ce roman connut un succès énorme.

En tant que roman épique, Les Misérables fait ressortir au moins deux évènements clefs dans l’histoire de la France : la bataille de Waterloo et l’émeute de Paris de Juin 1832. Le caractère épique de ce roman relève également de la description détaillée que l’auteur fait des différents affrontements, parmi lesquels les combats de l’âme. Jean Valjean est tiraillé entre le bien et le mal, de même que Javert ne peut choisir entre le respect des lois sociales et le respect des lois morales.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Les Misérables: un roman multidimensionnel >

Dissertation à propos de Les Misérables