Les Misérables

par

Fantine

Fantine est la mère de Cosette. C’est la deuxième misérable à être introduite par Victor Hugo. Son destin rencontre celui de Jean dans le premier tome du cycle littéraire qui porte son nom : Fantine. Alors qu’elle est encore jeune, Fantine se rend à Paris à la recherche d’une vie meilleure. Là, elle rencontre un jeune étudiant bourgeois et fêtard (l’exemple prototype d’un enfant de riches). Aussi naïve qu’ignorante quant à l’espièglerie masculine, Fantine tombe éperdument amoureuse de son partenaire, qui ne la considère que comme une simple aventure sans futur. Abandonnée à elle-même, Fantine se retrouve alors en train d’éduquer sa fille toute seule.

Pour Fantine, la misère la conduit à la prostitution. Caractérisée de « fille-mère » (à cause du fait qu’elle tomba enceinte très jeune), Fantine connait non seulement les difficultés de la vie en tant que mère/parent, mais également les difficultés de la vie en tant que paysanne. Elle amasse déboire après déboire à chaque tentative de recherche d’un emploi, ce qui n’est d’ailleurs pas une tâche facile car à son époque les emplois étaient refusés aux mères célibataires. Bien qu’elle réussisse à trouver un emploi à Paris dans la fabrique de verroterie de Mr Madeleine (alias Jean Valjean), elle se fait renvoyer à la suite de rumeurs d’après lesquelles elle serait une mère célibataire. C’est alors que Fantine touche le fond. Non seulement elle est incapable de se nourrir elle-même, mais elle est aussi incapable de subvenir aux besoins de sa fille Cosette (qui vivait chez les Thénardier. On étudiera cet aspect en détail dans l’analyse du personnage de...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Fantine >

Dissertation à propos de Les Misérables