Les Misérables

par

Jean Valjean

Jean Valjean est un ancien bagnard qui fut condamné à cinq ans de prison pour avoir volé un morceau de pain. A cause de ses tentatives d’échappatoire, sa peine se prolongea de quatorze ans. Lorsque Jean sort finalement de prison après dix-neuf années de supplice, l’image de malfaiteur que lui a collée la société semble le poursuivre et malgré le fait qu’il ait passé de nombreuses années de sa vie à purger sa peine dans les bagnes, Valjean n’obtiendra jamais la liberté. Comme tout autre misérable, il possède un passeport jaune, à titre de rappel de son éternel statut de prisonnier Rejeté de tous, Valjean est remplit de haine et de dégout à l’envers de la société dans laquelle il vit. Seul le père Myriel, un homme de Dieu et fidèle de l’Eglise se dispose à accueillir Valjean et à lui donner une seconde chance, un nouveau départ. Cette rencontre pleine d’espoir est l’axe angulaire autour duquel la vie de Jean tournera pour prendre une meilleure direction.

Jean Valjean représente donc le paysan typique qui cherche à se faire une vie, à se construire un avenir meilleur. Malgré les injustices qui règnent dans sa société, Valjean ne perd pas de vue ses objectifs. C’est un homme responsable, qui, à l’opposé de la majorité des bourgeois, est doté de valeurs morales.. La preuve en est que la cause de sa première arrestation fut le vol d’un morceau de pain dans le but de nourrir sa famille. C’est un homme digne de confiance. On se rend compte dans le texte que Jean donne à l’évêque Myriel sa parole, après que celui-ci l’ait recueilli pour lui offrir une nouvelle vie. Jean promet de ne plus se faire reprendre en train de voler, ni de mentir. Bien que ses instincts cherchent à prendre le dessus, Valjean se bat constamment pour y résister car, pour lui, la confiance de l’évêque Myriel est la chose la plus importante qui lui reste. Valjean est aussi un homme intègre. Bien que son intégrité soit mise en évidence dans les deux premiers exemples fournis, cette qualité morale de ce premier misérable ressort encore plus dans une des scènes cruciales du premier tome de la série, Fantine. Valjean, devenu magistrat et personnalité politique respectée (sous le nom de Mr. Madeleine), renonce à ce poste lorsque la police fait injustement arrêter un homme innocent qu’ils croyaient être Jean Valjean. Mais au lieu d’être complice d’une injustice, Valjean décide de renoncer à la nouvelle vie pour laquelle il a si durement travaillé et se rend ainsi à la police.

L’honnêteté de Jean Valjean est plus importante que toute autre chose dans le monde. En tant qu’ancien prisonnier et ancien paysan, Valjean a vécu dans la souffrance et il ne se veut point partisan des injustices sociales dont il a souffert. Son caractère intègre et sa loyauté font de lui un homme exemplaire, malgré son rang social dénigrant.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Jean Valjean >