Les Misérables

par

Le romantisme dans l’œuvre

Hugo est décrit par ses compères écrivains comme un « romancier inclassable ». Chacun des neuf romans qu’il a laissé comme patrimoine littéraire et culturel porte bien un style différent, qu’ils soient des romans d’analyse ou des romans de faits. Le roman Les Misérables, est à la fois un roman historique et engagé, dans lequel l’auteur dénonce les inégalités sociales de la France au XIXème siècle. Bien que ce roman ait vu le jour alors que le mouvement littéraire réaliste était en plein essor, Les Misérables n’empreinte au réalisme que quelques éléments, et conserve les caractéristiques typiques d’une œuvre romantique.

Premièrement, il y’a les références historiques. Hugo décrit dans son roman la bataille de Waterloo, l’un des conflits les plus importants dans l’histoire de la France, avant la Révolution. Les mentions qui sont faites au sujet de Napoléon et de cette bataille montrent que la France était à une époque de transition. De plus, la Révolution française joua un rôle crucial dans l’édification de cette œuvre. Ayant vécu deux des trois révolutions qui prirent place en France entre le XVIIIème et le XIXème siècle, Hugo utilise son œuvre Les Misérables pour faire passer son opinion politique sur ces évènements qui chamboulèrent le cours de la vie en France. Hugo fait apparaitre le terme « révolution » dans les six premières pages de son ouvrage, où il décrit les conséquences négatives de ce cataclysme politique dans la vie de l’évêque Myriel. Celui-ci fut persécuté, traqué et chassé et ayant été dépossédé de tous ses biens, il dut se...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le romantisme dans l’œuvre >

Dissertation à propos de Les Misérables