Les Misérables

par

Marius Pontmercy

Marius est le fils de Georges Pontmercy (militaire bonapartiste). A la mort de sa mère, le grand-père de Marius bataille contre Georges pour avoir la garde complète et entière de son petit-fils. Il sort vainqueur de ce combat et Georges, déchiré, n’a pour seule option de voir son fils que de l’espionner pendant les services eucharistiques à l’Eglise de Saint-Sulpice. Marius grandit dans le quartier du Marais, au côté de son grand-père qu’il idolâtre.

A la mort de son père, Marius reçoit une simple lettre de celui-ci, qui l’incite à faire de la recherche pour découvrir qui son père était réellement. Alors qu’il avait entrepris de faire des études de Droit, Marius Pontmercy saisit cette opportunité pour approfondir ses connaissances de la République et, se séparant de son grand-père, il s’installe dans le Quartier latin où il décide de fréquenter le groupe révolutionnaire « Les Amis de l’ABC ». Plus tard dans l’histoire, Marius reprendra le titre de son père, le « Baron de Pontmercy ».

Marius va tomber éperdument amoureux de Cosette dès le premier jour où il pose les yeux sur elle, et lui déclarera son amour dans une lettre : «Il suffit d'un sourire entrevu là-bas sous un chapeau de crêpe blanc à bavolet lilas, pour que l'âme entre dans le palais des rêves » Celle-ci, jadis maigrichonne, était assise sur un banc public aux côtés de Jean Valjean. Les deux échangent, par un regard, un dialogue amoureux dont Jean est le témoin. Envoûté par elle, Marius décide de la suivre jusqu’à son domicile. A cause des déménagements incessants de Jean, Marius ne pourra revoir Cosette que plusieurs années plus tard.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Marius Pontmercy >

Dissertation à propos de Les Misérables