Pour qui sonne le glas

par

Résumé

Espagne, hiver 1936-1937. Le pays est ravagé par une horrible guerre civile qui oppose les républicains aux franquistes. Ces derniers se sont révoltés contre le gouvernement légal. Ils sont dirigés par le général Franco, et conquièrent lentement l'Espagne du Sud au Nord. Ils sont puissamment soutenus par l'Italie fasciste et l'Allemagne nazie, qui ont envoyé du matériel d'une redoutable efficacité, en particulier des avions bombardiers et des chasseurs. Les républicains, pour leur part, sont soutenus par l'Union soviétique mais l'aide apportée n'est en rien comparable à celle que reçoivent les franquistes. De plus, une mobilisation internationale a eu lieu et des gens venus de tous les pays du monde sont là pour défendre la République espagnole contre la force brutale fasciste : ce sont les Brigades Internationales, dont Robert Jordan fait partie.

Robert Jordan est un universitaire américain, un spécialiste de l'espagnol qu'il parle couramment. Il est bien loin de son université, puisque le voici en Espagne spécialisé dans l'utilisation d’explosifs. Il doute pouvoir enseigner un jour aux États-Unis car il sera dorénavant catalogué comme un « rouge », et toutes les portes se fermeront devant lui. Depuis son arrivée en Espagne, il a mené plusieurs attaques avec succès et le général Golz lui confie une mission : faire sauter un pont juste avant le déclenchement d'une attaque républicaine de vaste ampleur. Si le pont est détruit, les renforts franquistes ne pourront êtres acheminés. Cette vaste attaque est connue dans l'histoire comme « l'offensive de Ségovie », qui se solda par un échec des forces républicaines.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Pour qui sonne le glas