Au bonheur des dames

par

Bourdoncle

Il était vendeur avec Mouret au temps del’ancien Bonheur des Dames, quand seule Mme Hédouin y régnait. Il a assisté àl’ascension de Mouret et il est devenu son adjoint. Il reconnaît en Octave unhomme de force supérieure et lui laisse le premier rôle sans amertume. Sa tâcheest de veiller à la bonne marche du grand magasin. À ce titre, il a la chargede licencier les employés par cette seule phrase : « Passez à lacaisse ! » ; il est donc craint et détesté dans les rayons. Sonautorité est sans appel, son cœur froid. Il partage avec Mouret son souverainmépris de la femme, en y ajoutant une violence physique qui ne s’exprime pas aumagasin : « il battait ses maîtresses dès qu’il rentrait chezlui. » Il perçoit très tôt l’influence de Denise sur Mouret et tente deconvaincre Octave de l’inanité d’une telle relation. Mais ce pragmatiques’incline devant la puissance montante puis triomphante de la jeune femme.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Bourdoncle >