Au bonheur des dames

par

Clara Prunaire

Vendeuse au rayon des confections, elle mèneles attaques contre Denise. Cette femme plutôt laide à « tête decheval » n’a aucune morale, collectionne les aventures sans lendemain,obtient les faveurs de Mouret à la surprise générale, et séduit Colomban, lefiancé de Geneviève Baudu, pour le plaisir de faire le mal. À la fin de roman,elle a quitté la Bonheur des Dames et roulé au ruisseau.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Clara Prunaire >