Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

par

Épilogue

L’épilogue est une retranscriptionpresque biographique du cheminement du manuscrit d’Anna Gavalda. Elle racontecomment elle a tapé ses nouvelles sur un ordinateur acheté d’occasion, avec uneimprimante qui avait beaucoup de mal à fonctionner. Elle explique ensuitecomment elle est allée faire relier son manuscrit chez un relieur, comment ellea choisi l’enveloppe et les timbres, et comment trois mois se sont écoulésavant qu’elle ne reçoive une réponse positive de l’éditeur. Celui-ci veut larencontrer.

Alors commence une grande période destress pour l’écrivain qui ne parvient pas à décider comment s’habiller pour lerendez-vous. Elle a aussi beaucoup de mal à trouver l’adresse et se sent trèsstressée lorsqu’elle arrive devant l’éditeur. Finalement, celui-ci ne veut pasl’éditer mais juste « surveiller » son travail avec intérêt.L’écrivaine est très déçue, elle a même une réaction physique et se paralyse.L’éditeur, énervé de cette réaction, la fait sortir de son bureau puis dans larue.

L’écrivain reste à contempler son« désastre » en fumant une cigarette, assise sur le trottoir. Elleaperçoit au loin une belle jeune fille qui attend, et lui remet son manuscrit,pour que le temps lui paraisse moins long. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Épilogue >