Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part

par

Pendant des années

Le narrateur (Pierre) a été amoureux d’une femme pendant plusieurs années – une femme qu’il a perdue assez rapidement car il n’était pas assez stable dans sa vie. Aujourd’hui il a réussi, il a rencontré quelqu’un d’autre, il a des enfants et il est heureux. Cependant il repense toujours à son ancien amour, elle le hante. Tous les jours quelque chose le ramène à son histoire passée. Il ne veut pas avoir l’impression de tromper sa femme en y pensant, mais il ne peut pas s’empêcher de se demander où est son ancien amour. Il tente de revenir dans les lieux qu’ils ont connus, de l’apercevoir parfois. « Je croyais que je n’y pensais plus mais il me suffisait d’être un moment seul dans un endroit à peu près calme pour la laisser venir. » Il a trois enfants : Marie, 7 ans, Joséphine, bientôt 4 ans, et Yvan, qui n’a pas deux ans.

Un jour, la femme de son passé, Hélèna, l’appelle chez lui. Il est très troublé : ça fait douze ans qu’ils ne se sont pas vus. Elle insiste pour le voir. Elle finit par lui expliquer qu’elle va mourir et qu’elle veut le revoir une dernière fois. Ils fixent un rendez-vous pour le lendemain après-midi. Le narrateur ne parvient pas à dormir la nuit. Hélèna de son côté ne dort pas non plus : on comprend qu’elle a également passé sa vie à le suivre et à tenter de le recontacter sans jamais y parvenir. Pendant douze ans ils se sont évités alors qu’ils avaient envie de se revoir.

Le lendemain ils se retrouvent. Ils ne s’embrassent pas et ne parviennent pas à se toucher. Ils se parlent beaucoup mais ne dévoilent pas leurs secrets. Hélèna lui parle de ses fils, de sa maladie, et du fait qu’elle souffre beaucoup d’une vie qui n’a plus de sens. Lui parle de sa femme, de ses enfants, de son travail. Ils sourient et le narrateur la trouve belle : il comprend qu’il n’a jamais aimé qu’elle. Avant de partir, elle lui demande une dernière faveur : elle aimerait sentir son odeur. Alors elle se place dans son dos et place son nez sur la nuque du narrateur qui se retient de pleurer et de la prendre dans ses bras. Hélèna lui demande de ne pas se retourner quand elle partira. Le narrateur obéit, la sent s’éloigner, et retourne à sa voiture, les yeux pleins de larmes.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Pendant des années >