Les contes de la Bécasse

par

La Bécasse

Dans la première nouvelle, éponyme, est révéléque si le recueil tout entier existe, c’est en raison de deux passions du barondes Ravots : la chasse et les histoires. Jeune, « il avait étépendant quarante-cinq ans le roi des chasseurs de sa province ». Dans savieillesse, une paralysie des jambes le restreint à une chasse stationnairedepuis sa fenêtre ou son perron, à la lecture, et a accru son intérêt pour tousles genres d’histoire. À l’automne, il organise des parties de chasse dans sondomaine, dont une des traditions est le « conte de la Bécasse ». L’hôte,qui adore « l’incomparable oiseau », s’arrange pour que tous sesconvives en mangent un par soir. Dans un plat sont placées toutes les têtes debécasse. Le baron enduit les têtes de graisse puis saisit une tête, qu’il faittourner sur une épingle. Celui des invités en direction duquel le bec s’arrête ale droit de manger les têtes grillées, un mets délicat, et doit par la suite« conter une histoire pour indemniser les déshérités ». C’est ainsique tous les récits qui suivent ont été recueillis. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La Bécasse >