Les contes de la Bécasse

par

L’Aventure de Walter Schnaffs

Située également dans le cadre de l’invasion prussienne, L’Aventure de Walter Schnaffs narre les péripéties du personnage éponyme, un soldat prussien « pacifique et bienveillant, nullement magnanime ou sanguinaire, père de quatre enfants qu’il adorait et marié avec une jeune femme blonde, dont il regrettait désespérément chaque soir les tendresses, les petits soins et les baisers ». Nul besoin de spécifier que la vie militaire ne lui convient guère. Depuis le début des hostilités, il ne rêve que de désertion. Quand l’opportunité se présente sous le visage d’une embuscade par des résistants français, il se dissimule au fin fond d’un fossé. Une fois que les bruits de l’escarmouche se sont éteints, il sort et décide qu’il serait mieux pour lui d’être fait prisonnier de guerre. Ainsi, il n’aura plus à se battre et sera bien nourri. Pour éviter de se faire assassiner par des paysans revanchards ou un corps d’armée soupçonneux, il retourne se terrer dans le fossé jusqu’au matin du jour suivant. Walter est affamé. Sa résolution : « guetter le passage d’un villageois seul, sans armes et sans outils de travail dangereux, courir au-devant de lui et se remettre en ses mains en lui faisant bien comprendre qu’il se rendait ». En guettant, il voit un château et décide de s’y rendre à la tombée du jour. Il met son plan à exécution et, alléché par les odeurs émanant de la cuisine, il apparaît casqué à la fenêtre. Les habitants du château, se croyant sous attaque prussienne, abandonnent le bâtiment à Walter qui en profite pour se nourrir jusqu’à ce qu’il s’endorme sur la table de la cuisine. Il est réveillé en pleine nuit par une garnison de cinquante soldats français, qui le saisissent et le ligotent. Leur commandant lui demande de se rendre, ce que Walter accepte avec reconnaissance. La garnison le ramène jusqu’à la mairie de Roche-Oysel, où il doit demeurer...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’Aventure de Walter Schnaffs >

Dissertation à propos de Les contes de la Bécasse