Les contes de la Bécasse

par

Le Testament

René de Bourneval, grand, aimable, triste etcynique, a pour frères messieurs de Courcils. Quand il s’enquiert de ladifférence de noms au sein de la fratrie, le narrateur se retrouve à entendrel’histoire relatée dans Le Testament.La mère de René avait épousé dans sa jeunesse M. de Courcils, un gentilhommecampagnard. Celui-ci, intéressé uniquement par la fortune de son épouse, latrompa dès le premier mois et devint l’amant des femmes et filles de sesfermiers. Parmi les amis qui fréquentaient le plus leur château, il y avait M.de Bourneval, un ancien officier de la cavalerie. Cet homme, au caractèretrempé, avait en raison de ses lectures des opinions anticonformistes en termesde moralité sexuelle. Amoureux de Mme de Courcils, il entretint avec elle uneliaison jusqu’à la mort de cette dernière. Des trois enfants qui naquirent del’union des de Courcils, les deux aînés étaient durs avec elle et René fut leseul qui l’aimait. Quand elle mourut, René avait dix-huit ans. M. et Mme deCourcils avaient vécu en séparation de biens et la mère avait donc eu touteliberté de rédiger son testament selon son bon vouloir. Invités chez lenotaire, le père et les trois fils, ainsi que M. de Bourneval, assistèrent à lalecture du testament. Le notaire ouvrit le document dont il ignorait la teneur.Les de Courcils, père et fils, apprirent que René était en fait le fils dePierre-Germer-Simon de Bourneval, à qui Mme de Courcils léguait toute sa fortune,qui ensuite devait revenir à René. M. de Courcils se fâcha et faillit secolleter avec M. de Bourneval, qui proposa à son fils naturel de le suivre, cequ’il fit. Deux jours après, M. de Bourneval tua le mari de son amante en duel.René prit alors le nom de son père avec qui il développa une belle relationjusqu’à sa mort. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Testament >