Les contes de la Bécasse

par

Les Sabots

Il s’agit d’une narration des circonstances danslesquelles Céleste-Adélaïde Malandain est amenée à épouser Onufre-CésaireOmont. La trame commence à se tisser un jour d’été, à la messe, quand le vieuxcuré du hameau de la Sablière annonça à la fin de l’homélie que « M. CésaireOmont voudrait bien trouver une jeune fille honnête comme servante ». Deretour chez lui, le père Malandain déclare que l’emploi chez M. Omont pourraitconvenir à sa fille Adélaïde. Après y avoir réfléchi, la mère Malandain donneson accord et ordonne à la fille de faire tout ce que le maître lui commandera.Pendant que son père lui explique comment procéder pour conquérir M. Omont, unveuf dont les relations familiales sont tendues, « Adelaïde restaitinerte, le regard errant et vague, docile et stupide. »

M. Omont, cinquante-cinq ans, est un bonvivant au caractère vif, peu habitué à la contradiction. Il reçoit la mère etla fille et, après s’être enquis de l’âge d’Adelaïde, l’engage sur le champ. Lelendemain matin, la jeune fille arrive tôt et se met à la tâche. À neuf heures,M. Omont la convoque pour établir des limites : « Nous ne mêlerons pointnos sabots […] Chacun sa place, ma fille, t’as ta cuisine ; j’ai ma salle. »À midi, sur les ordres et sous les jurons de son maître, elle s’installe pourpartager tout son repas, y compris le café et les digestifs, tout en assurantle service. La même chose se produit au dîner. Ensuite, elle doit jouer auxdominos, puis c’est l’heure de se coucher. Alors qu’elle est dans son lit, lemaître s’époumone : « Veux-tu bien descendre, nom de D… J’aime pas couchertout seul, nom de D…, et si tu n’veux point tu vas me foutre le camp, nom deD… ».

Au bout de six mois de service le pèreMalandain se rend compte que sa fille est enceinte, même si elle n’en a pasconscience car elle ignorait jusqu’alors tout du processus de procréation. Ildécide alors d’aller rendre visite à M. Omont et les bans sont publiés à l’églisele dimanche suivant.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Les Sabots >