Les contes de la Bécasse

par

Structure des nouvelles

La structure narrative des nouvelles de Maupassant répond à une logique récurrente, qui met l’accent sur les moments capitaux de l’histoire et s’appuie sur la construction fondamentale du conte : le récit commence avec une scène d’exposition où sont présentés le contexte, le décor – « Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bains » (Aux champs) –, les personnages et leur manière de vivre – « Les deux aînés avaient six ans et les deux cadets quinze mois environ […] Tout cela vivait péniblement de soupe, de pommes de terre et de grand air » (ibid.). Cette situation initiale permet au lecteur de s’imprégner d’une ambiance, et de mener rapidement à l’immanquable retournement de situation qui va bousculer ce contexte banal. Emploi de l’imparfait, descriptions et vocabulaire populaire tendent à créer un effet de continuité, de durée, de tradition, qui rendra d’autant plus marquant l’élément perturbateur : « Les deux mères distinguaient à peine leurs produits dans le tas ; et les deux pères confondaient tout à fait » (ibid.). Très brève, cette situation initiale ne forme qu’une page ou deux.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Structure des nouvelles >

Dissertation à propos de Les contes de la Bécasse