Les Hauts de Hurlevent

par

Edgar Linton

EdgarLinton détonne parmi les principaux personnages des Hauts de Hurlevent.En effet, il n’est ni alcoolique, ni violent, ni tyrannique, ni assoiffé devengeance. Tout au contraire, il est prévenant, calme, mesuré. C’est pourquoicertains le considèrent comme terne parmi les personnages hauts en couleur duroman. Cependant, il est un des rares personnages un peu sympathiques du récit.

Certes,la première rencontre entre le lecteur et l’adolescent geignard qu’est Edgardonne sur lui une fâcheuse impression. Très conscient de sa place dans lasociété, il pose sur Heathcliff un regard méprisant et hautain, que ce dernierne lui pardonnera jamais. Deuxième offense mortelle faite à Heathcliff :Edgar tombe sincèrement amoureux de Catherine Earnshaw et l’épouse. La rancœurde Heathcliff se mue alors en haine mortelle, et jamais Edgar, ni sadescendance, ne trouveront grâce aux yeux du futur maître des Hauts.Physiquement, il est l’opposé de Heathcliff : il est blond, délicat, levisage doux, la voix posée. Bien habillé, bien élevé, riche, ses bellesmanières attirent Catherine ; en outre, épouser Edgar est pour ellesynonyme d’ascension sociale : les Linton sont plus riches que les Earnshaw.Malheureusement pour Edgar, le mariage avec Catherine se révèle vite uncauchemar : il devient la cible des moqueries de sa femme, doit supporterle retour de Heathcliff aux Hauts, et il se voit même parfois frappé parCatherine. En outre, il ne saurait être question d’une confrontation physiqueentre Heathcliff et Edgar, car le maître de Thrushcross Grange n’a rien d’unathlète. Alors il se voit obligé de composer : il ménage les humeurs deCatherine, supporte ses colères qui deviennent pathologiques, et n’a pourtantjamais un mot négatif à l’encontre de sa femme. Quand celle-ci meurt, il estplongé dans le désespoir, un chagrin immense et profond qui s’exprime dans ladiscrétion. Il lui reste sa fille, la jeune Catherine, qu’il adore et élèveavec patience et tendresse.

Cependant,la vie d’Edgar est, tout au long du roman, menacée par la présence deHeathcliff, dont il ne peut attendre que des ennuis. De fait, les dernières heuresd’Edgar sont perturbées par les intrigues de son ennemi qui force la jeuneCatherine à épouser son propre fils Linton. Peu avant la fin du roman, Edgarrejoint enfin sa bien-aimée Catherine sous la terre du cimetière.

EdgarLinton est doux, calme, il a un joli visage, il n’explose jamais. Bref, iln’est pas Heathcliff, et c’est précisément ce que Catherine Earnshaw luireproche. Cependant, force est de constater que malgré ses défauts et sonmanque de mansuétude – il refuse de pardonner à sa sœur Isabelle son mariageavec Heathcliff, même quand il est patent que la malheureuse vit un enferconjugal – Edgar Linton est un des personnages les plus positifs du roman, undes rares à ne pas tout détruire autour de lui. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Edgar Linton >