Les Hauts de Hurlevent

par

Lockwood

C’est le premier narrateur du roman. Il est le locataire de Heathcliff, à qui il loue Thrushcross Grange, la demeure ancestrale des Linton. C’est à lui que Nelly Dean livre son témoignage. Lockwood est donc narrateur, dans le récit duquel est enchâssé le récit d’une autre narratrice, Nelly.

Il n’a pas d’autre rôle dans la narration que d’offrir un support à celle-ci. Il n’est pas acteur dans le drame de des Hauts de Hurlevent et de Thrushcross Grange. On sait fort peu de choses à son sujet : il est riche, puisqu’il ne travaille pas. Il ne semble pas briller par le courage, comme l’indique son attitude pusillanime et superstitieuse quand il entend, ou croit entendre une voix dans la nuit, celle de Cathy qui implore qu’on la laisse entrer. En proie à une terreur grandissante qu’il ne contrôle pas, Lockwood ferme étroitement la fenêtre par laquelle la jeune femme – ou son fantôme – pourrait entrer. Outre ce détail, le lecteur constate que Lockwood, dès sa rencontre avec la jeune Catherine, s’imagine qu’il va la séduire, alors qu’il a été incapable de commencer une prometteuse idylle peu de temps auparavant.

Lockwood ne brille ni par la sagacité ni par l’intelligence. Son rôle est celui de support : il ne fait en rien avancer le récit, auquel il ne prend pas part. Il n’est pas acteur, et est à peine témoin puisqu’il se contente, la plupart du temps, de rapporter le récit de Nelly Dean.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Lockwood >