Pot-Bouille

par

Madame Hédouin

Cette amie d’enfance de Clarisse Duveyrier estla première patronne d’Octave. Son mari et elle possèdent la boutique AuBonheur des Dames. Elle est séduite par les idées novatrices du jeune homme etl’écoute volontiers développer sa vison du commerce. Quand Octave tente de laséduire, elle n’entend pas le chasser : elle est trop raisonnable pour selaisser aller à un mouvement de colère ou d’indignation, qu’elle n’éprouved’ailleurs pas.

Plus tard, elle est devenue veuve quand Octaveredevient son employé. C’est elle qui lui propose le mariage : ce sera unmariage de raison, dont la passion sera absente. Cette femme sait qu’un homme àses côtés est indispensable : la société et les mœurs du temps l’exigent.Elle choisit Octave car c’est le parti le plus raisonnable qui soit. Cettebelle femme de vingt-sept ans, d’un abord froid et distant, entend être sapropre maîtresse et ne sera pas esclave de la passion ou de ses sens frustrés,comme les autres personnages du roman. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Madame Hédouin >