La Cafetière et autres contes

par

Le Chevalier Double

Edwige

L’épousedu comte de Lodbrog se croit coupable de la mauvaise influence dont son filsest la victime et garde le secret sur l’emprise que le maître chanteur exerçaitsur elle. Elle est tout au long de sa vie torturée par l’angoisse que lui causeson fils : « Du coin de sapaupière une grosse larme roule sur le duvet de sa joue, une seule, mais qui netarit jamais ; comme cette goutte d’eau qui suinte des voûtes du rocher etqui à la longue use le granit, cette seule larme, en tombant sans relâche deses yeux sur son cœur, l’a percé et traversé à jour. »

 

Le comte de Lodbrog

Ce vieilhomme est ravi d’apprendre que son épouse attend un enfant. Lorsqu’il apprendque l’enfant devra vivre sous l’emprise de deux étoiles, il décrète quel’étoile verte (la bonne) finira par l’emporter.

« Le vieux comte Lodbrog a commandé au fondeurl’autel d’argent massif, et il a donné mille pièces d’or à l’orfèvre dans unebourse de peau de renne pour fabriquer le ciboire ; il sera large etlourd, et tiendra une grande mesure de vin. Le prêtre qui le videra pourra direqu’il est un bon buveur. »

 

Le maître chanteur

Cetétranger qui vient demander l’hospitalité du comte de Lodbrog est décrit commeétant d’une grande beauté mais d’une nature sinistre. Dans le conte, il estconsidéré par Edwige comme à l’origine de la mauvaise influence qui pèse surOluf.

« L’étranger était beau comme un ange, mais comme unange tombé ; il souriait doucement et regardait doucement, et pourtant ceregard et ce sourire vous glaçaient de terreur et vous inspiraient l’effroiqu’on éprouve en se penchant sur un abîme. Une grâce scélérate, une langueurperfide comme celle du tigre qui guette sa proie, accompagnaient tous sesmouvements ; il charmait à la façon du serpent qui fascine l’oiseau. »

 

Oluf

C’estautour de lui qu’est construite l’intrigue du roman. Il montre deuxpersonnalités différentes en raison des circonstances qui ont présidé à sanaissance. Il hérite du rang et des richesses de son père à la mort de celui-ciet devient le nouveau comte de Lodbrog. Il finit par faire face à ses mauvaistravers après que la femme qu’il aime lui demande de se débarrasser du « mauvaisOluf ».

« Le jeune Oluf est un enfant bien étrange : ondirait qu’il y a dans sa petite peau blanche et vermeille deux enfants d’uncaractère différent ; un jour il est bon comme un ange, un autre jour ilest méchant comme un diable, il mord le sein de sa mère, et déchire à coupd’ongles le visage de sa gouvernante. »

 

La comtesse Brenda

Lacomtesse Brenda et Oluf s’aiment mutuellement, et c’est peut-être en raison de celaque celle-ci parvient à déceler chez lui la seconde personnalité quil’accompagne partout.

« – De quel compagnon voulez-vous parler, fleurde mon âme ? dit Oluf très surpris à la jeune châtelaine.

– Du chevalier à l’étoile rouge que vous meneztoujours avec vous. Celui qui est né d’un regard du chanteur bohémien, l’espritfuneste qui vous possède ; défaites-vous du chevalier à l’étoile rouge, ouje n’écouterai jamais vos propos d’amour ; je ne puis être la femme dedeux hommes à la fois. »

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le Chevalier Double >