Bouvard et Pécuchet

par

L'abbé Jeufroy, curé du village

L’abbé Jeufroy préside aux destinées desfidèles de Chavignolles. Ce n’est pas un doctrinaire ni un missionnaire :il ne cherche pas à convertir mais à mener doucement un troupeau pas tropagité, du moins jusqu’à l’arrivé de Bouvard et Pécuchet.

En effet, les deux compères vont poser unproblème à l’abbé : ils remettent tout en cause. Bouvard et Pécuchetaiment la conversation et la controverse et n’hésitent jamais à interrogerl’abbé sur les Écritures et leur enseignement. Malheureusement, les avis divergentprofondément : Bouvard et Pécuchet n’hésitent pas à pointer lescontradictions du livre sacré, que l’abbé a bien du mal à justifier. De plus,la constante remise en cause des dogmes de l’Église catholique a le don demettre l’abbé hors de lui. Il est près à discuter, mais pas à ce que lespositions de l’Église catholique soient remises en question. Ce pilier de lasociété doit demeurer inébranlable.

Ce personnage est un type littéraire, celui ducuré de campagne qui mène sans heurts son troupeau de fidèles. Point ignorant,sa fonction lui donne une position de notable. En ce temps qui précèdel’instruction publique et laïque, c’est lui qui est en charge de l’instructiondes enfants, et c’est à ce titre qu’il exerce un ferme chantage sur le maîtred’école, pauvre bougre désargenté aux idées républicaines, afin quel’instruction donnée aux enfants soit dans le cadre strict voulu par l’Église.Cependant, le personnage a une dimension comique, car le lecteur imaginefacilement ce que l’abbé Jeufroy doit penser quand il voit venir à lui Bouvardet Pécuchet : que vont encore me raconter ces deux-là ? Eneffet, les deux bonshommes ont le don de pousser l’abbé dans sesretranchements, en appuyant leur argumentation sur une connaissance objectivede la Bible et autres livres saints.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L'abbé Jeufroy, curé du village >