Bouvard et Pécuchet

par

Pécuchet

Il a le même âge que Bouvard, qui est frappé par son air sérieux. « On aurait dit qu'il portait une perruque, tant les mèches garnissant son crâne élevé étaient plates et noires. Sa figure semblait tout en profil, à cause du nez qui descendait très bas. » Enfin, « il avait une voix forte et caverneuse. »

« Il était le fils d'un petit marchand, et n'avait pas connu sa mère, morte très jeune. On l'avait, à quinze ans, retiré de la pension pour le mettre chez un huissier. » Il a ensuite essayé plusieurs états, pour finir par devenir copiste, grâce à sa belle écriture. Précisons qu'à cinquante ans, il est encore vierge. Il perd sa virginité avec la domestique Mélie, dont il se croit éperdument épris. Au passage, celle-ci lui transmet la syphilis.

C'est un honnête homme, qui ne veut pas profiter des largesses de son ami. C'est pourquoi il investit ses économies dans l'achat du domaine de Chavignolles. En outre, afin de ne pas vivre aux crochets de Bouvard, il attend deux ans que l'heure de la retraite sonne pour quitter son emploi.

Il est d'un tempérament enthousiaste mais il n'a aucun sens des réalités ni des affaires. Par exemple, c'est lui qui fournit à...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Pécuchet >

Dissertation à propos de Bouvard et Pécuchet