Nouvelles Orientales

par

Kâli décapitée

« Kâli la noire est horrible et belle. » Lanouvelle commence par une longue description très détaillée et imagée de ladéesse, magnifique et très dangereuse. Elle est crainte par les hommes commepar les femmes, et rend les autres dieux jaloux de sa perfection. Pour sevenger de sa pureté, ils la font décapiter par la foudre, et la tête de ladéesse Kâli roule jusqu’au fond des Enfers. Honteux de leur crime, les Dieuxdescendent rechercher la tête dans les Enfers. Ils la retrouvent et la ramènentsur Terre. Puis ils recherchent le corps de Kâli mais se trompent et posent latête divine sur un corps de prostituée morte près d’une rivière.

La tête divine fusionnée avec le corps humain ne peutremonter au ciel des dieux car le corps de prostituée est appelé constammentvers la Terre. La nouvelle Kâli, mi-femme mi-déesse, devient la reine desassassins et des prostituées : elle devient un danger permanent, écraseses propres enfants et danse sur les corps de ceux qu’elle a massacrés.

Après avoir voyagé, Kâli rencontre un Sage : elle luiavoue la vérité sur sa nature de demi-femme impure et de déesse passée. Le Sagelui apprend à ne regretter ni l’une ni l’autre de ses erreurs, et que le cielne vaut pas forcément mieux que sa vie sur la Terre. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Kâli décapitée >